20/01/2017

Une prise de conscience ?.....

marianneStratégie nationale pour soutenir et accompagner les aidants de personnes en situation de handicap

Qui sont ces aidants?
Les aidants sont ceux qui viennent en aide, non professionnellement, à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de leur entourage, pour les activités de la vie quotidienne. En France, 8,3 millions de personnes de 16 ans ou plus aident de façon régulière et à domicile une  ou plusieurs personnes de leur entourage pour des raisons de santé, en perte d’autonomie ou en  situation de  handicap (soit près d’une personne sur six de cette classe d’âge).

4 millions de personnes accompagnent des personnes de moins de 60 ans et 4,3 millions aident au moins une personne âgée de plus de 60 ans. S’agissant des personnes aidées âgées de moins de 60 ans vivant à domicile, 95% d’entre elles sont aidées par un ou plusieurs proches. Parmi ces 95%, la moitié l’est par leur conjoint, un tiers par leur(s) parent(s), un cinquième par leur(s) enfant(s) et un cinquième par leur(s) frère (s) et sœur(s).

Si cet accompagnement par des membres de la famille de proche(s) qui ont un handicap, une maladie grave, qui ont une ou plusieurs dépendance(s) liées à l’avancée en âge, peut être un choix, il est également parfois occasionné contraint par l’absence ou les insuffisances de l’offre de services d’aide.

Parmi eux, 57% des aidants sont des femmes (82% si l’on considère les aidants principaux d’enfants handicapés).

47% des aidants de plus de 16 ans exercent une activité professionnelle (ou un apprentissage) et 33% sont retraités ou préretraités.

Malgré la diversité des situations et des profils, des enjeux de santé publique et de conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle se dessinent clairement dans le processus de reconnaissance de ce phénomène et de ceux qui s’impliquent auprès de leur proche.

Selon l'Insee, plus de huit aidants sur dix (83%) disent ressentir une charge lourde et éprouver un sentiment de solitude, et 75% se sentent anxieux, stressés ou surmenés.

Concernant l’accompagnement de leurs enfants, les parents vivent le plus souvent une parentalité «ébranlée» qui met en grande difficulté leur équilibre personnel et familial; par ailleurs ils ne disposent pas toujours de relais ou ressources familiales suffisants.

Ils veillent à l’articulation entre l’établissement et les soins réalisés à l’extérieur, entre les différents acteurs du secteur sanitaire et médico-social au service du projet de l’enfant.

L’enjeu d’information et d’accessibilité (services de proximité/possibilités d’assistances à l’autonomie) est donc une nécessité pour prévenir les ruptures de parcours des personnes en situation de handicap.

En outre, les aidants familiaux vieillissants sont souvent inquiets de ce qu’il adviendra de leurs proches handicapés lorsqu’ils seront trop âgés pour s’en occuper ou qu’ils ne seront plus là.

Lire le rapport sur Gouvernement.fr

source : http://www.lesocial.fr
crédit photo : http://blog.francetvinfo.fr

20:58 Écrit par RSEA dans Blog, INFO, Web | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.