• Repas mixés.....

    repasRepas mixés : un site de recettes pour varier les plaisirs

    L'alimentation à domicile n'est pas chose facile notamment quand les troubles de la déglutition invitent à proposer des repas mixés régulièrement.

    On sait que cette réponse mérite aussi une évaluation régulière pour favoriser les capacités restantes des personnes fragilisées et éviter le réapprentissage de la mastication par ces repas mixés trop fréquents.
    mixes

    Un diététicien toulousain a eu l'idée de lancer un site internet "Recettesmixees.fr", bourré de conseils et d'astuces pour tous les repas de la journée.
    Son idée est de varier les idées pour que les repas en textures modifiées (liquide, mixé, mouliné…) restent source de plaisir, autant pour la personne fragilisée que pour l’entourage qui prend plaisir à faire plaisir.

    Accessible par tous et partout, le site s'étoffe de recettes, de conseils sur l’enrichissement des plats, la présentation des repas ou le matériel pour mixer.

    Pratique il propose des menus, des listes de courses…

    Il vise aussi la collaboration entre aidants, avec des partages de recettes, de trucs et astuces.

    Recettesmixees.fr a reçu le Trophée NutriD qui a sollicité Agevillage dans son jury. Il a été remis lors des journées de l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN), le 2 juin, à Bordeaux, à l'occasion du symposium "Retour à domicile : place de l’alimentation ».

    source : http://www.recettesmixees.fr/
    crédit photo : http://www.recettesmixees.fr/; http://leger-formation.over-blog.com

  • Les S'EntrAidants dans la tourmente

    Sortie à MONTRICOUX
    A l'invitation de l'APAS 82 nous voilà partis à Montricoux ce mercredi 28 juin pour visiter le château et le musée consacré au peintre Marcel Lenoir, partager le déjeuner et terminer par une petite randonnée qui doit nous emmener jusqu'au lavoir, en pleine nature.
    Montricoux1La visite du musée a été un vrai régal, la propriétaire, une véritable passionnée, nous faisant l'honneur de nous commenter la visite. Nous avons appris beaucoup de choses sur la vie et l'oeuvre de Marcel Lenoir, de nombreuses toiles exposées dans ce château venant étayer ses dires. Vraiment très intéressant et...si près de chez nous.
    C'est un repas partagé qui nous a réunis sousmontricoux2 l'ombre de tilleuls tricentenaires, comme de coutume dans une ambiance très conviviale permettant aux aidants de nos deux associations de mieux se connaître et s'apprécier.
    montricoux3Puis vint le temps de la randonnée avec en premier lieu la visite partielle du village et de ses trésors architecturaux. Notre guide, un passionné lui aussi, nous conta de nombreuses anecdotes sur "son village" et poussa la gentillesse jusqu'à nous accompagner en randonnée.
    Une belle promenade en campagne, dans le calme,montricoux4 par de petits chemins jusqu'au lavoir, l'orage se faisait entendre au loin....
    Retour vers les voitures, en un rien de temps, un ciel noir, un coup de vent, des éclairs, le tonnerre et des trombes d'eau....la suite,..... je laisse à chacun le soin de la raconter à sa façon.

  • Vie de la délégation

    apf 82
    Échos du repas d'été de l'APF 82
    C'est dans la bonne humeur que nous avons fêté l'arrivée de l'été ce samedi 24 juin 2017 à la délégation APF de Tarn et Garonne .
    repas01De nombreux adhérents avaient répondu présent pour venir partager le repas proposé par Georgette, Roselyne et Idalina.
    Tout le monde a mis la main à la pâte pour préparer au mieux ces festivités, heureusement que la chaleur de ces derniers jours était tombée.
    Après les discours de notre directeur, Yves Eric qui s'est félicité de la dynamique actuelle de la délégation , et de notre chargé de projets, Valentin , nous sommes passés à table où nous attendait l'apéritif offert par le groupe des S'EntrAidants 82.repas2
    Ce fut aussi l'occasion de fêter la naissance d'Alban, fils de Fabien et Vanessa, bénévoles à la délégation.
    N'oublions pas de remercier les "rotisseurs" qui se sont tenus devant les barbecues pour que nous puissions nous régaler de ces excellentes grillades.
    Encore une journée fort bien réussie aux dires de tous les convives.

  • Sclérose en plaques

    Avant tout, en parler au travail...
    sep Si la maladie reste un frein à l’embauche et aux évolutions de carrière, les situations évoluent.

    Continuer à travailler quand on est touché par la sclérose en plaque, c’est possible et même souvent encouragé. Pourtant, selon une étude menée par l’Union associative pour lutter contre la sclérose en plaques (Unisep), l’Association des paralysés de France (APF) et le laboratoire Roche, 87% des patients considèrent que la maladie représente un frein pour trouver un travail. Une situation d’autant plus dommageable que la pathologie se déclare en général dans les premières années de vie professionnelle. Comment expliquer ces barrages ? Du côté des employeurs, la moitié avoue redouter le caractère aléatoire de la maladie, alors que la sévérité des symptômes est impossible à anticiper.

    Des questions et des solutions

    Pour remédier à cette situation, l’enquête souligne la nécessité de mieux informer les employeurs et le grand public sur la maladie, grâce notamment à une plus grande implication des pouvoirs publics. 8 Français sur 10 disent ne jamais avoir assisté à une campagne de sensibilisation au handicap en entreprise dans leur vie professionnelle, tandis que pour près de 90 % des personnes atteintes, c’est avant tout le manque d’information à destination du grand public qui constitue un frein à leur maintien dans l’emploi. D’autres chiffres sont plus encourageants. Ainsi près de 90 % des personnes interrogées ont annoncé leur maladie au travail et pour 70 % d’entre elles, cette annonce a été suivie d’une amélioration du quotidien, grâce à des aménagements, qu’ils soient faits sur leur temps de travail, leur poste ou leur environnement. Un bon signe : un employeur sur deux pense désormais qu’intégrer un travailleur handicapé représente une opportunité de repenser l’organisation des équipes.

    Infographie complète de l’étude :

    sep 01
    Source : http://www.liberation.fr
    Crédit photo : http://www.liberation.fr, www.apf.asso.fr