04/11/2016

Aidants et salariés

Bilan de l’enquête sur le traitement des aidants par les entreprises
salarie
La Ligue des droits de l’Homme et le groupe Macif ont mené une vaste enquête européenne sur les pratiques des entreprises envers les aidants. Baptisée « Être aidant informel et travailler sans être discriminé », elle souligne les difficultés rencontrées par les aidants à l’heure de concilier vie privée et vie professionnelle.

Les enjeux des bonnes pratiques
Être aidant est parfois perçu comme un problème par certains employeurs. En effet, des entreprises craignent qu’un employé qui consacre une partie de son temps à aider une personne en situation de handicap ait une incidence négative sur sa productivité. De leur côté, les salariés concernés redoutent que leurs congés ne soient détournés pour remplir leur rôle d’aidant.
L’enquête réalisée par la Ligue des droits de l’Homme et Macif a permis d’identifier six types de comportement au sein des entreprises :
•       Une discrimination entre aidants et non-aidants ;
•       Une neutralité apparente ;
•       Un engagement limité ;
•       La conformité à la législation en vigueur (légalisme) ;
•       Une redistribution du temps de travail entre les salariés ;
•       Une mise à contribution des salariés et une participation financière de l’entreprise (transfert de ressources).

Taille de l’entreprise, position sur le marché et féminisation
On serait tenté de croire que les aidants bénéficient d’un meilleur traitement dans les grandes entreprises, étant donné que ces dernières disposent de plus grandes ressources que les PME. Pourtant, selon l’enquête, les cas de discrimination les plus graves ont lieu au sein des grandes entreprises. L’attitude des entreprises vis-à-vis des salariés aidants dépend aussi en partie de leur position sur le marché, et de leur niveau d’exposition à la concurrence. Enfin, le taux de féminisation détermine en partie les pratiques des entreprises, les aidants étant généralement des femmes

source: https://www.carenews.com
crédit photo : http://www.lexpress.fr

12:49 Écrit par RSEA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.